Moustiques, frelons, chenilles, agissons ensemble

Publié le lun 21/06/2021 - 07:28

Les moustiques sont de retour !

Cette année encore, l’arrivée des beaux jours s’accompagne du réveil des moustiques. Nombreux et agressifs, qu’ils soient classiques ou tigres, la lutte contre ce fléau doit être collective.

Depuis le mois de mai, le service Environnement mène une action de prévention qui consiste à un travail de surveillance et de limitation des zones d’eaux stagnantes afin de contenir la propagation des insectes sur les espaces arborés.

En cas de détection de prolifération importante des moustiques, les services de la commune sont prêts à débuter la pulvérisation de larvicide biologique contre les larves des moustiques.

En plus de ces actions, la Ville compte une trentaine de nichoirs à chauves-souris. Prédateurs naturels des moustiques, ils en consomment en moyenne 1000 unités par nuit et par individu.

Pour lutter contre ce fléau, chaque savinien peut également se mobiliser et agir à l’élimination des lieux de repos et de ponte des moustiques.

Quelques conseils contre la prolifération de cette espèce :

  • Supprimer toute eau stagnante autour et à votre domicile
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine ou, si possible, supprimer les soucoupes des pots de fleurs, remplacer l’eau des vases par du sable humide.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement gouttières ; regards ; caniveaux et drainages.
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu les bidons d’eau ; citernes ; bassins.
  • Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau (eau de javel, galet de chlore, etc.).
  • Mettre à l’abris tout ce qui peut se remplir d’eau (seau, arrosoir, bâches plastiques
  • Ramasser les fruits tombés des arbres
  • Débroussailler, tailler les herbes hautes et les haies, élaguer les arbres.

À savoir : des plantes sont naturellement répulsives comme par exemple : la citronnelle, le basilic, les géraniums, la lavande, le romarin, l’eucalyptus…

Pensez également à signaler la présence des moustiques tigres sur le portail ANSES.

 

Attention également au retour des frelons asiatiques...

Le frelon asiatique, arrivé en France en 2004 est reconnaissable à son corps noir accompagné d’une large bande orange sur l’abdomen et un liseré jaune. Sa tête est orange de face et ses pattes ont les extrémités jaunes. Sa taille oscille entre 17 et 32 millimètres.

Prédateur pour les abeilles, il est également un danger pour l’homme et les animaux de compagnie, notamment en cas d’allergie ou de piqures multiples.

Les agents de la commune effectuent régulièrement une veille pour agir efficacement et éviter leur prolifération. Mais en cas de détection d’un nid de frelons asiatiques, il faut prévenir les services techniques par mail stm-accueil@savigny.org ou par téléphone au 01 69 54 41 20.

Attention : la destruction d’un nid de frelon asiatique est particulièrement dangereuse. Vous ne devez pas intervenir vous-même pour des raisons de sécurité !

Plus d'informations sur le site FREDON Ile-de-France.

 

Mais aussi des chenilles processionnaires !

Comme chaque année, des colonies de chenilles processionnaires du chêne et du pin font elles aussi leur apparition. La vigilance vis-à-vis de cette espèce est de mise.

Il est important d’éviter tout contact avec les chenilles, leur nid et les zones de proximité des arbres infestés. Ces chenilles aux poils urticants peuvent occasionner des réactions cutanées, oculaires ou encore mener à des difficultés respiratoires, aussi bien chez les Hommes que chez vos animaux de compagnies.

La Ville agit pour lutter contre ce fléau, mais il n’existe aucun moyen de se débarrasser définitivement de ces chenilles. Les traitements sont à refaire chaque année.  Quelle que soit la méthode envisagée, ne prenez pas de risques inutiles, prévenez les services techniques et contactez des professionnels agréés qui sauront vous proposer la solution la mieux adaptées.

Plus d'informations sur : iledefrance.ars.sante.fr/chenilles-urticantes-1