Page d'accueil » Le site » ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MAIRE
ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE - RASSEMBLEMENT REPUBLICAIN
ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MAIRE

Ce lundi 16 novembre, Eric MEHLHORN, invitait les Saviniens à se réunir pour observer, aux cotés des agents de la ville et des élus du Conseil municipal, une minute de silence en l’honneur des victimes des attentats du 13 novembre. Vous trouverez ci-dessous l’allocution prononcée par Monsieur le Maire en préambule de cet évènement :

Mesdames, Messieurs,

Avant que nous ne procédions à la minute de silence, objet de ce rassemblement républicain, permettez-moi de prononcer ces quelques mots.

10 mois après les attentats de Janvier, nous voici à nouveau réunis pour exprimer collectivement notre solidarité à l’égard des proches d’innocents sacrifiés et réaffirmer notre croyance dans les valeurs de la République, notre croyance en la primauté de celle-ci sur les idéologies obscures, car ce vendredi 13 novembre la barbarie est montée d’un cran.

Plus qu’à un symbole politique, Daesh s’est attaqué à ce que nous incarnons. Daesh s’est attaqué à chacun d’entre nous, dans la diversité de nos confessions religieuses, de nos opinions politiques, de nos places respectives dans la société. Daesh s’est attaqué à notre avenir, à la jeunesse et à la joie de vivre. Ce que notre jeunesse incarne - sa liberté et sa tolérance - les effraye.

Depuis 3 jours, chacun vit avec un sentiment partagé. Celui d’une profonde tristesse pour les victimes innocentes de ces attentats : 129 morts, 352 blessés - dont de nombreux restent entre la vie et la mort - et la révolte contre cette violence morale et physique que nous impose depuis de nombreux mois les prédicateurs d’une haine qui ne connait ni limite, ni frontière.

Notre réponse collective doit être unanime, ferme et surtout à la hauteur de la menace. Il n’y pas de place aujourd’hui pour la cacophonie politique.

La place est à l’action, à la lutte quotidienne contre la radicalisation, sur le sol national comme à l’étranger.

Cette mission n’incombe pas uniquement à l’Etat, à ses services ou au Gouvernement. Elle est celle de tous : familles, associations, employeurs, collectivités, communautés.

A travers cette minute de silence, nous réaffirmerons ce matin notre dignité, notre volonté d’aller de l’avant, de ne pas céder à la panique souhaitée par l’ennemi. Nous honorerons la mémoire des innocents, nous témoignons notre compassion à l’égard des familles touchées. Enfin ce matin, nous penserons plus particulièrement aux familles de Saviniens meurtries par ces attentats.