Le château

Le château de Savigny-sur-Orge existe dès le Moyen-âge, sous forme d’un château féodal. A cette époque les seigneurs de Savigny sont les vassaux de ceux de Mont-le-Héry (l’actuel Montlhéry) : un vaste réseau de souterrains relie les deux châteaux ; des vestiges se retrouvent encore dans la région d’Epinay et de Villemoisson.

C’est avec Etienne de Vesc (vers 1447 - 1501) personnage d’envergure nationale que Savigny va faire une brillante entrée dans l’histoire.

1485 - 1488, Etienne de Vesc acquiert successivement le Grand Champagne, le Petit Champagne et les Bois de Viry. Avec lui, Savigny-sur-Orge devient un important lieu de réunions mondaines. Pour recevoir dignement ses nobles hôtes, il décide de construire une véritable demeure seigneuriale. Encore aujourd’hui, le château conserve des aspects de cette demeure : douves larges et profondes remplies par l’eau de la rivière et un pont. Le donjon a disparu. De l’aspect intérieur, il ne subsiste qu’une monumentale cheminée.

Plusieurs propriétaires se succèdent après Etienne de Vesc. En 1621, le comte de Montrevel l’acquiert : c’est à lui que l’on doit la réalisation du parc. Le somptueux aménagement du château lui permet de recevoir les plus hauts représentants de la Cour de Louis XIV.

Ensuite c’est au tour du marquis de Vins. Madame de Sévigné, la célèbre marquise liée à la famille, effectue de nombreux séjours au château. Charles François de Vintimille en hérite à la disparition des derniers des Vins. C’est pendant son séjour que brûle l’aile occidentale (entre 1723 - 1735) ; on peut dater de la même époque la construction de l’aile en pierres de taille.

Après le dernier des Vintimille, le château retrouve une nouvelle splendeur avec le maréchal Davout qui l’achète en 1802. Dès 1807, la propriété est un véritable chantier : reconstruction du vieux moulin Joppelin (1812) élévation du moulin Savigny à Morsang. Ce bâtiment deviendra par la suite une brasserie, puis une fabrique de peinture et enfin un ensemble immobilier. En 1814, interruption des travaux à cause des évènements qui marquent la fin de l’Empire. L’élection de Louis Napoléon Davout, fils du maréchal, à la tête de la mairie (1843) inaugure une ère d’entente cordiale entre la maréchale et la Municipalité et prélude à la même réalisation de grands travaux, avec la participation de Madame Davout.

Après la mort de la maréchale (1868) le château connaît nombre de propriétaires, parmi lesquels Alexis Duparchy, talentueux ingénieur de travaux publics, et sera l’hôpital militaire N° 14 pendant la grande guerre.

Le 6 juin 1872, la Municipalité baptise l’ancienne place du château place Davout. A la fin de la guerre en 1948, le ministère de l’Education Nationale acquiert le château et y installe le lycée Corot. Grâce à une ingénieuse restauration, le château conserve sa fière allure.

Le parc a cèdé la place à des installations sportives et toute la partie au-delà de l’Orge est une cité HLM (la cilof à Viry-Chatillon).

F. et F. J.