Page d'accueil » Culture » Archives & Histoire » Bâtiments et propriétés de Savigny-sur-Orge » L’église Notre-Dame de l’Espérance à Grand-Vaux
L’église Notre-Dame de l’Espérance à Grand-Vaux

En 1960, les projets de construction des ensembles de Grand-Val puis de Grand-Vaux prennent corps. L’église saint Martin se révèle insuffisante pour accueillir la population à venir. Il est nécessaire d’envisager rapidement la construction d’un autre lieu de culte dans le nouveau quartier.

Le père Dufour, curé de la paroisse saint-Martin, s’entend avec la S.E.M.I.C.L.E. société immobilière propriétaire des terrains, pour l’obtention d’une parcelle au cœur de la nouvelle cité. 4200 m2 sont ainsi cédés à l’Association diocésaine de Versailles pour y construire un lieu de culte "en harmonie avec les immeubles du grand ensemble".

Le projet en est donc confié à monsieur Hébard, architecte de la cité et la première pierre posée le 16 juin 1963 par l’évêque de Versailles.

La première messe est célébrée le 15 septembre 1964 et l’église consacrée par Monseigneur Renard le 13 décembre de la même année.

Le bâtiment de 500 places sur 500 m2, a été construit à moindres frais car financé en majeure partie par les dons des paroissiens et de fidèles. Plusieurs artistes saviniens ont bénévolement contribué à la décoration du bâtiment. Les vitraux ont été réalisés d’après une maquette de monsieur Lamarque, peintre.

Bernard Augst, sculpteur, a dessiné les fonds baptismaux et offert le grand Christ en bois. La statue de la Vierge est une œuvre de madame Fayet-Leroy. En 1972 le clocher accueillit trois cloches rapatriées d’Algérie, souvenir fort pour les nombreux rapatriés d’Afrique du Nord qui habitent alors Grand-Vaux.