Page d'accueil » Culture » Archives & Histoire » Pages d’Histoire » 1790, élection du premier maire
1790, élection du premier maire

1789, la Révolution Française substitue les communes aux paroisses Le « Conseil municipal », nouvellement créé, débat désormais des affaires communales, les décisions prises sont consignées dans un « registre des délibérations ». Les premières années, le registre tient également lieu de « Journal Officiel » : toutes les lois, appelées à l’époque lettres patentes, y sont recopiées « dans les trois jours », conformément au décret de l’Assemblée Nationale du 6 novembre 1789. Ainsi, les lettres patentes royales pour la création des municipalités figurent sur le premier registre de Savigny.

Le 4 février 1790, conformément à la loi, il est procédé à l’élection du premier Maire de Savigny. Cette élection est organisée par le curé, dans l’église, après la messe – il n’y a pas encore de bâtiment municipal, l’église est toujours le lieu des réunions publiques, le centre du village, la "maison commune". Claude Magloire HENAULT est élu.
Le sieur Henault, bourgeois de Paris, y demeure rue Saint-Jacques, mais possède une maison de campagne à Savigny. Malade, souvent retenu à Paris pour ses affaires, il démissionne dès le 26 février. C’est compter sans les Saviniens qui ne veulent pas choisir un autre maire, et insistent, allant jusqu’à envoyer une requête à l’Assemblée nationale. Claude Magloire Henault cède enfin aux « instances réitérées » qui lui sont faites, les officiers municipaux, notables et habitants s’étant engagés à le soulager au maximum dans sa charge, il accepte la fonction qui lui est confiée. Il assurera finalement sa fonction jusqu’au renouvellement de la municipalité le 13 novembre 1791, conformément à la loi. C’est un de ses adjoints, Charles Jacques Mézard, vigneron, qui lui succède.

39 maires à Savigny-sur-Orge
Trente-huit maires succèderont à Claude Magloire Henault. Tout d’abord élus par les citoyens, puis à partir de 1800, nommés par le préfet représentant le pouvoir public. Ainsi, le 31 mars 1822, a lieu l’installation aux fonctions de maire du Maréchal DAVOUT Prince d’Eckmühl, nommé par arrêté préfectoral du 13 mars 1822. A partir de 1882, le maire sera élu par le Conseil municipal, lui-même élu au suffrage universel à partir de 1848.
Si certains maires n’ont occupé la fonction que quelques mois, le record de longévité est détenu par Edouard Ferron, premier magistrat de Savigny-sur-Orge du 21 janvier 1899 au 17 mai 1925.