Nicolas-Edmé RORET

Venu de l’Aube où il naquit en 1797, Nicolas-Edmé RORET débuta à Paris dans la librairie de son beau-frère.

Après 1815, il entra dans une des grandes librairies du Palais-Royal, chez ARTUS-BERTRAND où il devint premier commis. Mais il rêvait de s’installer à son compte et surtout il se voulait éditeur. Tout en poursuivant les éditions appartenant au fonds de son cousin Déterville, notamment les intéressantes suites à BUFFON, ce visionnaire entreprit de combler une grande lacune : l’inexistance de livres pratiques destinés à la vulgarisation des sciences et la connaissance des arts et des métiers.

Ainsi naquit l”ENCYCLOPÉDIE RORET” plus connue sous le nom de “MANUELS RORET”. 300 volumes environ, un par sujet, traitant de l’histoire et de la pratique de tous les métiers (y compris sorcier ou garde national !) Pour celà, il fit appel à des spécialistes et les plus grands professeurs et scientifiques de l’époque n’hésitèrent pas à participer à la réalisation de cette collection.

Le trait de génie de RORET, qui répondant aux besoins du grand public fera école au siècle suivant, fut de concevoir un format “de poche” : 15cm X 9,5cm, mais sans jamais sacrifier d’information. Chaque ouvrage compilait l’ensemble du savoir sur le sujet jusqu’aux moindres détails techniques et était pourvu d’un grand nombre de planches dépliantes illustrées.

Le succès populaire de cette encyclopédie à laquelle personne n’avait jamais pensé, fut indiscutable et justifié, et se prolongea jusqu’au début de notre siècle.

On doit aussi à Nicolas-Edmé RORET la fondation d’un célèbre journal “LA MAISON RUSTIQUE” et d’une collection traitant de “L’AGRICULTURE FRANCAISE”.

A Savigny, il habitait avec son beau-père, le fondeur LAUNAY, dans les anciennes dépendances du domaine de Courterente qui prirent vite le nom de “Maison RORET”. Il est inhumé au cimetière de la Martinière dans la chapelle familiale des LAUNAY.