Notre gare a 110 ans

Qui se douterait que la gare de Savigny-sur-Orge, récemment rénovée, fête cette année ses 110 ans ? Seule la frise de mosaïques "chemin de fer d’Orléans" sur la façade témoigne de son passé.

Première grande ligne ferroviaire au départ de Paris, le Chemin de fer du Paris-Orléans est inauguré le 2 mai 1843. Dès 1844, la ligne dessert Savigny, l’arrêt est officialisé aux yeux de tous par le bâtiment de la gare.

En 1871, un projet de chemin de fer de "circonvallation" voit le jour dans le département de Seine-et-Oise. Cette ligne de Grande ceinture de Paris est déclarée d’utilité publique en août 1875. Dès 1877, la première section est mise en service de Nogent-Le-Perreux à Versailles, empruntant la ligne du Paris-Orléans de Juvisy à Savigny-sur-Orge. De là, un embranchement suit un second tracé vers Versailles-Chantiers en passant à hauteur de Grand-Vaux. Des trains y circulent dès juillet 1877, mais la grande boucle de Savigny-sur-Orge à Versailles-chantiers n’est mise en service qu’en 1883.

En 1888, la gare de marchandises est construite, prouvant que le transport des biens, comme celui des personnes, est en plein développement. Pour faire face à l’explosion du trafic, douze nouveaux arrêts sont créés sur la ligne.


Dès 1900, un projet de doublement des voies est à l’étude et se concrétise en 1903. L’élargissement de l’emprise des voies a des conséquences sur la voirie : les ponts sur ou sous les voies sont agrandis ou reconstruits, le passage à niveau entre la rue de la gare et la place est supprimé, remplacé par un tunnel creusé sous les voies. Ces travaux bouleversent le paysage de Savigny aux abords de la gare. Gare qui elle-même doit être démolie pour laisser place aux voies. Un autre bâtiment est reconstruit, celui que nous fréquentons encore aujourd’hui, immuable dans notre environnement urbain.

La petite place dégagée devant le bâtiment sera plusieurs fois réaménagée, accueillant les voitures hippomobiles qui desservent la ville, puis les autobus, les taxis, pour être enfin rendue aux piétons et aux fleurs.